Bienvenue sur le site officiel du C.F.B.T.C.& P.B.

Vous trouverez sur le site tous les renseignements concernant nos races et la vie de notre Club
Vous souhaitant une agréable visite...

C.F.B.T.C. & P.B. - 7, rue du Patis du Bois - La Richardière-85150 Landeronde
Affilié a la Société Centrale Canine

BOSTON TERRIER CARLIN BEIGE

BOSTON TERRIER
CARLIN BEIGE
CARLIN NOIR
GRIFFON BRUXELLOIS
BRABANCON
GRIFFON BELGE

 

 

 

Les petits Belges

Historique des petits Belges

Standard des petits Belges

Répertoire Éleveurs petits Belges

Répertoire Étalons petits Belges

Naissance des petits Belges

 

 

 

 

 

 

HISTORIQUE DU CARLIN

Certaines races, en passant les frontières, changent radicalement d'appellation :
les noms du Carlin, aussi variés qu'ils soient, n'éclairent cependant plus sur ses caractéristique physiques, que sur sa provenance géographique, la race étant longtemps restée indéterminée.
Le nom français "Carlin", en italien "Carlino", fait référence à l'acteur Carlo Bertinazzi, célébre à Paris au XVIIIe siècle comme interprète d'Arlequin qui dans la tradition de la Comedia dell'Arte porte un masque noir.
Le hollandais "Mopshond", sur lequel est calqué l'allemand "Mops", viendrait du néerlandais "Mopperen" (grogner, râler).
L'anglais "Pug" provient de "Puck", qui signifie d'abord "Lutin", et à partir du XVIIe siècle désigne un petit singe. Au siècle suivant, le surnom s'étend par analogie au petit molosse au faciès simiesque qui rejoint dans les boudoirs les nobles dames.
Représenté à travers de nombreus tableaux de l'époque, le Carlin est souvent paré des signes extérieurs de son rang.


L'origine précédente est moins explicite, elle se devine aussi grâce à l'iconographie. A partir des Han antérieurs, (IIe siècle avant notre ère), apparaissent en Chine des statuettes de petits molosses trapus. Par la suite, les ancêtres du Carlin intègrent sans doute cet aréopage de petites races extrême-orientales dévolues à la compagnie des souverains et des élites, tout en revêtant une personnification symbolique liée à l'implantation du bouddhisme au premier siècle de notre ère, comme le petit chien lion, gardien contre les mauvais esprits, il est en effet un animal important du bestiaire religieux et folklorique ; ses représentations jouent le rôle de porte-bonheur. L'esthétique minutieuse des civilisations d'extême-orient et notamment chinoises s'efforçant de plier la nature à ses lois, certains petits chiens sont sélectionnés pour être des évocations vivantes du chien lion mythologique

 

 

 

 

 

 

Contactez nous | ©2016 C.F.B.T.C & P.B. -7, rue du Patis du Bois - La Richardière-85150 Landeronde (Admin. Monnier-Triebull)